Meilleures méthodes pour rendre votre tapis propre :

Si vous avez acheté récemment un tapis, ou bien vous l’avez déjà installé, cet article vous concerne. Les tapis protègent le sol et donnent une bonne apparence à votre maison. Mais, ils restent gênants lorsqu’on pose la question de la propreté. Dans cette même perspective, vous devez savoir lequel des procédures qui vous garantissent la propreté dont vous rêvez. Outre cela, la manière par laquelle vous enlevez la poussière est un facteur duquel dépend la durée de vie de votre tapis. Mais, avec les bonnes habitudes, les équipements convenables et les produits adéquats vous l’aurez toujours frais, doux et de bonne teneur. 

  1. Protégez vos tapis tout d’abord :

Éloigner les tapis des ordures et minimiser les probabilités d’être touchés par la poussière est la première étape à laquelle vous devez accorder beaucoup d’attention. C’est le moyen de précaution le moins cher. Mettez devant toutes les entrées des paillassons pour laisser la boue et la crasse à l’extérieur. Les paillassons doivent être de bonne qualité pour minimiser la saleté, vous devez aussi les nettoyer au fur et à mesure et les changer périodiquement surtout en hiver. Laissez près de la porte des chaussures pantoufles, toujours propres pour être utilisés seulement à l’intérieur. Dès que vous arrivez à la maison, laissez à côté les chaussures que vous avez déjà aux pieds et changer les autres. En effet, plusieurs trucs s’attachent au-dessous des chaussures, qui seront après difficiles à soigner sur le tapis. 

  • La protection :

La protection contient aussi la considération de l’influence du climat. En d’autres termes, il faut considérer l’importance de l’aération de votre tapis, si c’est possible, au clair du jour par les rayons de soleil. Cela est très fructueux pour la douceur des fibres et pour échapper l’humidité. Mais ne laissez pas les tapis exposés aux rayons ultraviolets beaucoup de temps. Ils abîment les couleurs et la qualité s’ils coexistences pour une longue durée. 

  • Choix d’aspirateur :

Si la majorité de votre maison est couverte par des tapis, sélectionner un bon aspirateur est primordial. Choisissez un aspirateur de bonne marque commerciale et de bonne réputation. Prenez en considération les options données par chaque nouveau modèle de machine qui fournissent un haut niveau de propreté dans des courtes durée et sans besoin d’un grand effort physique. Évitez les catégories d’aspirateurs lourds, car elles sont difficiles à manipuler. De plus, elles abîment gravement les fibres, puisque le poids de la machine s’appliquent sur les tapis et laissent des traces irréversibles.

Vous pouvez nous contacter Ajax Carpet Cleaning.…

Des secrets que vous devez savoir, pour garder votre tapis en bon état

Indépendamment des efforts que vous faites pour nettoyer plus-que-parfait les tapis, ils seront un jour victimes de gouttes du catchup, des repas, et des trucs qui s’attachent à votre chaussure. C’est assez important alors, pour vous, de connaître les astuces qui garantissent que votre tapis paraît toujours neuf.

  1. Les taches, ne les prenez pas agressivement.

Enlevez petit à petit et avec gentillesse la place qui vous dérange en utilisant un morceau de tissu propre et blanc (ou bien chiffon, papier ou éponge) imbibé d’une solution nettoyante. L’astuce réside dans l’application de petites pressions successives sur les taches pour minimiser les dégâts. En d’autres termes, gratter agressivement l’endroit sale abîme les fibres qui constituent la tapisserie.

  • Essayez la mousse à raser :

La mousse à raser est classée parmi les produits les plus efficaces pour enlever les taches pénibles. Il reste valable pour tous les types d’ordure. Il doit être appliqué directement sur la localisation, avec une bonne qualité, pour 30 minutes environ. Enlevez ainsi la mousse, délicatement avec une pièce propre et sèche de tissu. Et pour garantir le meilleur résultat, posez un peu de la solution de vinaigre et essuyez par un bon détergent.

D’autres idées sont aussi disponible à https://www.carpetcleanvancouver.ca/area-rug-cleaning.html.

  • L’eau gazeuse peut sauver votre tapis. 

L’eau gazeuse a prouvé son utilité contre la bière et le vin, si vous savez bien comme l’employer. Mettez l’eau gazeuse avec le vinaigre dans un pulvérisateur puis appliquez directement sur la tache. Laissez le mélange agir pendant15 minutes puis nettoyez avec un chiffon hydraté. 

Quand vous remarquez la disparition des taches, rincez avec l’eau tiède. Brossez délicatement avec votre main les fibres dans leurs directions naturelles jusqu’à enlever le maximum des produits appliqués. Posez, à la phase finale une éponge sèche sur le lieu nettoyé et attendez jusqu’à avoir votre résultat attendu. Elle va absorber les résidus.

  •  Lutte contre la graisse 

La meilleure procédure pour se débarrasser de la graisse est d’utiliser des gouttes de détergent pour lave-vaisselle diluées dans l’eau. 

  • Solution pour la cire :

L’utilisation des bougies peut causer des gouttes attachées à votre moquettes, puisqu’elles fondent au fur et à mesure. Connaissant que le premier ennemi de la cire est la chaleur. Vous devez donc la réchauffer pour pouvoir se débarrasser d’elle. Essayez de mettre un papier essuie-tout sur la tache puis utilisez le fer à repasser pour faire fondre la cire. Répétez l’opération jusqu’à atteindre le résultat voulu.…

Mettez fin à l’invasion des rats et des insectes !

Les insectes, les rats et les acariens sont des créatures ravageuses qui abîment votre meuble et qui détruisent vos propriétés. Elles s’infiltrent dans votre foyer sans permission et arrivent aux coins les plus profonds de votre maison. Outre cela, ils affectent directement votre santé puisqu’ils prolifèrent rapidement en portant dans leurs corps des virus mortels. Dans cet article, on tire les sonnettes d’alarme pour vous avertir de ce danger et pour vous proposer ainsi des astuces à faire face pour exterminer ces créatures parasitaires et néfastes. 

 Maladies, virus et allergies :

Diverses recherches dans le domaine de santé ont prouvé que l’apparence soudaine des symptômes d’allergie (toux, la peau qui gratte, larmes aux yeux, etc.) peut être causée par l’existence des insectes à l’instar des cafards. En effet, cette catégorie d’insectes laisse tomber quelques parties de leurs corps qui contiennent les éléments provocants d’allergie. 

De plus, on ne peut pas négliger la liste étendue des maladies transportées par les insectes et les rats comme : Salmonellose, dysenterie, tuberculose, etc. 

Comment réagir ? 

Un enchaînement doit être préparé au préalable pour protéger votre maison de l’invasion des insectes et des rats. 

  1. Aucune infiltration possible

Dans cette étape, il faut que vous bloquer toutes les entrées possibles d’insectes ou des rats. Ici, vous défendez votre propriété en mettant des embûches dans les chemins des créatures nuisibles. Inspectez alors vos fenêtres, vos portes et les trous qui laissent passer des intrus. 

  • Les repas exposés pour des longues durée attirent les parasites :

Les insectes et les rats cherchent toujours un milieu confortable où tous leurs besoins coexistent. L’un de ces besoins est l’alimentation. De la nourriture jetée par terre, une cuisine qui manque d’organisation, ou bien un repas exposé pour une longue durée sont des trésors pour les fourmis, les cafards, les rats, etc. Si vous nettoyez toujours votre maison et surtout votre cuisine, si vous ne laissez pas la nourriture exposée pour des longues périodes, vous éliminer déjà un élément vital pour ces parasites. Utilisez les détergents et des produits d’hygiène disponibles dans les marchés, faites-le quotidiennement pour ne pas laisser les traces ou bien l’odeur de la nourriture. 

  • Appelez un exterminateur  

Si vous remarquez l’occurrence des insectes ou des rats, n’hésitez pas d’appeler un spécialiste en gestion parasitaire pour régler votre problème et mettre fin à votre stress continuel. Même si ça vous paraît un peu cher, vous devez le faire pour sauver votre propriété, votre santé et aussi pour éviter le changement cher des meubles et des fournitures qui peuvent être ravagés par les insectes et les rats. 

D’autres informations sont aussi disponibles ,veuillez nous contactez sur https://www.pestcontrolbrampton.org/rats-mice-exterminator.html.…

Différentes solutions de nettoyage tapis pour des différents degrés de saleté

Le tapis est un nid de prolifération des virus dangereux et nuisibles. Il constitue aussi une véritable source d’ennui, car les taches difficiles dedans affectent l’apparence général de votre chambre et ainsi le décor intégral de votre maison. On doit donc réserver beaucoup d’attention à cet élément collecteur de poussière. Il doit être propre, doux, de bonne odeur et de bonne teneur.  Sous la lumière de ce sujet, on met à votre disposition quelques étapes à suivre pour nettoyer les tapis en profondeur selon son degré de saleté. Voir https://www.carpetcleaningtoronto.org/services.html.

  1. L’entretien quotidien :

 Cette solution s’intéresse au niveau le plus bas de saleté. En suppose dans ce cas que votre tapis comprend un peu de poussière, un passage d’aspirateur sera suffisant pour le rendre brillant et de bon éclat. Cette bonne habitude doit être appliquée au moins trois ou quatre fois par semaine.

  • Le tapis est encore plus sale :

Surtout pour les tapis à poils longs, vous pouvez remarquer vitement une décoloration à cause de la saleté attachée aux fibres et qui s’y accumule rapidement. Vous pouvez appliquer le nettoyage à sec par le bicarbonate de soude. Mettez ce dernier au-dessus de votre tapis et laissez agir pendent 30 minutes au moins. Enlevez ainsi la poudre avec la poussière en utilisant un aspirateur. Un tel processus optimise le temps, les ressources et l’effort.

  • L’apparition des taches :

Malgré que vous fassiez toutes les astuces possibles pour l’éviter, une tache apparait éventuellement sur votre tapis. La faire disparaitre est une vraie galère. Selon la composition de la tache, vous sélectionnez la méthode la plus efficace. Par exemple, pour les traces huileuses ou de graisse à décomposer, la meilleure solution est de savonner l’endroit ou d’appliquer les liquides vaisselles car ils se caractérisent par leur pouvoir de dissoudre.

  • Votre tapis est très sale

Dans ce cas, on doit prendre beaucoup de temps pour soigner convenablement le tapis rempli de poussière, boue, taches, etc. On commence tout d’abord par l’utilisation de l’aspirateur pour minimiser les dégâts en se débarrassant de la poussière superficielle. On applique après le nettoyage à sec en laissant le bicarbonate de soude agir pour une nuit entière. Laissez ainsi votre tapis, pour une heure, dans un bain d’eau chaude mélangée avec 30 millilitres de la solution d’ammoniac et un détergent adéquat aux taches qui vous gênent. Frottez finalement gentiment avec une brosse et rincez parfaitement pour avoir votre tapis brillant.…

Prenez soin de votre tapis pour le donner une longévité

En tant que mère ou père de famille, un étudiant ou bien un salarié, notre premier intérêt est toujours d’investir notre argent le maximum possible. L’un des premiers moyens pour y arriver est de faire de notre mieux pour garder nos équipements propres et intactes. Cela concerne essentiellement le meuble, les fournitures et surtout les tapis qui influent énormément le décore de votre maison. Dans cet article, on s’intéresse à mettre la lumière sur les astuces qui permettent une longue vie à votre tapis.

Si vous traiter correctement votre tapis, il durera encore plus de que vous croyez.

  1. La maintenance de votre tapis dépend tout d’abord de sa qualité :

Pour choisir auquel point vous devez insister sur la maintenance de votre tapis, vous avez besoin de connaitre sa qualité (fibres naturels ou bien artificiels, la densité, etc.). Les tapis de faible densité doivent être traités délicatement car ils risquent d’être abimés facilement.

  • Utilisez l’aspirateur correctement :

Nettoyez continuellement est la meilleure manière pour donner une longévité à votre tapis. Il est assez suffisant de le faire, par l’aspirateur, deux fois par semaine surtout pour les zones connus de grand trafique et qui collectent la poussière rapidement. Et au moins une fois par semaine pour le reste de la maison

  • Demandez l’aide d’un expert :

Si vous voulez éviter le gaspillage de l’argent, vous devez appeler un technicien professionnel pour nettoyer vos tapis. En effet, cela met à plus tard le changement cher des tapis. Les experts dans ce domaine vous conseillent de faire une extraction de poussière en utilisant l’eau chaude, une ou deux fois par ans. Voir cette entreprise https://www.carpetcleaningoakville.org/carpet-cleaning.html. De plus, vous devez vous assurer de laisser les tapis propres entre ces nettoiements professionnels. C’est la meilleure stratégie pour garder la vivacité du tapis. N’hésitez pas de demander au technicien de faire un rinçage à haute pression pour se débarrasser de tout le détergent et pour neutraliser le pH du tapis.

  • Louer des équipements de nettoyage des tapis :

Pour bien investir ses argents, louer les équipements de nettoyage parait une solution optimale. Mais cela ne peut jamais remplacer le travail d’un professionnel. Donc essayez de faire une alternance entre le nettoyage professionnel et l’utilisation des équipements loués.

  • Mettez à votre disposition des équipements pour l’usage quotidien :

Il y a de nos jours, des petits trucs disponibles dans les centres commerciaux qui minimisent les dégâts si vous avez des taches sur votre tapis, surtout celle qui proviennent des animaux domestiques. Vous devez les achetez et les mettre à votre service si vous en aurez besoin. Un bon exemple de ces éléments est l’extracteur qui est un petit dispositif qui permet l’absorption de liquides du tapis.

Vous pouvez nous contacter sur …

Comment bien dormir en avion ?

Dormir en avion n’est pas donné à tous. Aussi longtemps où nous sommes exclusivement concernés par du moyen-courrier, la contrainte de pouvoir dormir en avion n’est pas au menu. Cependant, s’il est question de plus de 6 à 12 heures de vol non-stop, il est important de retenir certains points qui vous aideront à atterrir tout en fraicheur, mais aussi de limiter les effets du jet-lag. Si vous souhaitez favoriser un vrai sommeil récupérateur en vol, nous vous conseillons donc de bien faire attention à :

  1. Votre choix de siège.

Il n’est pas question d’opter exclusivement pour un siège à côté du hublot, au centre ou donnant sur les couloirs. La qualité de votre sommeil peut-être grandement influencé par votre positionnement à gauche ou à droite de l’appareil (tout comme votre préférence pour le côté du lit pour dormir). Bien évidemment, un siège côté hublot est préférable à un entre deux sièges, mais d’autres facteurs entrent en jeu : les zones de passages avec les chariots de services sont très bruyants et même sans cela, le va-et-vient du personnel de bord aussi peut facilement réveiller ceux qui ont le sommeil léger. Autre chose à éviter, s’installer à proximité des toilettes. Motif? Pas pour des raisons olfactives, mais également à cause du bruit et le passage qu’elles occasionnent.

  1. Vos vêtements pour voyager.

Un jean trop serré, un pull trop épais et lourd, un pantalon avec coutures épaisses sont autant de causes possibles de désagrément et d’inconfort en vol. Pour éviter de vous retourner dans votre siège constamment, soyez le plus confortable possible en vous encombrant au minimum. N’oubliez pas qu’il est possible de se changer en vol si nécessaire. Ne vous surchargez donc pas en pull, car l’habitacle de tout avion est déjà tempéré pour permettre idéalement aux voyageurs de dormir.

 

  • Vos accessoires pour vous rajouter du confort.

Nous parlons ici de coussins pour la tête, de cal pour le dos ou de sacs qui pourraient être utilisés pour surélever vos pieds. Qu’est-ce que cela change ? Eh bien, surélever ses pieds évite la sensation des jambes trop lourdes en vol, car cela favorise la circulation sanguine. Pour les coussins, ne faites pas la même erreur que beaucoup de passagers en attachant les coussins en ‘U’ sous le menton. L’attache doit se trouver au niveau de votre nuque immobilisant ainsi mieux votre tête. Caler son dos convenablement est aussi un point essentiel. Une colonne arrondie sera source de gêne très certainement à mesure que votre vol se poursuit.

 

  1. Créer les conditions environnantes idéales pour dormir.

Pour ce faire, rien de plus simple que d’emporter avec vous un masque de nuit et des boules quiès. Au minimum vous serez …

Décalogue pour apprendre une langue étrangère

2241594866_8bb85154a1

Dans une époque où la « globalisation » est devenue une réalité, parler plus d’une langue est obligatoire pour survivre aux exigences communicatives et culturelles posées par la société. À nos jours, on achète des produits avec des labels en deux ou trois langues (et même plus) ; on a des amis des différents nationalités ; on voyage souvent aux pays dont les citoyens parlent une autre langue ; on lit des articles sur le jogging, le marketing, les best-sellers, entre autres. Bref, c’est l’heure de sortir de la zone de confort linguistique et apprendre une autre langue !

On te propose un décalogue pour y réussir :

  1. Choisis une langue: cela semble évident, mais c’est important de réfléchir quel langue te plaît le plus, quel culture tu admires le plus, quel importance aura cette langue dans ta vie…
  2. Suis un cours de langue : cherche un institut de langue et inscris-toi. Si tu n’as pas beaucoup de temps, cherche un professeur particulier qui peut s’adapter à tes horaires.
  3. Profite des outils technologiques: ces jours-ci, tout le monde a un smartphone, une tablette, un ordinateur ou n’importe quel dispositif électronique qui peut t’aider avec l’apprentissage des langues. Télécharge des applications genre Duolingo, Busuu et Elles vont t’aider avec les notions basiques de grammaire et vocabulaire.
  4. Écoute des chansons: la musique est un outil merveilleux pour améliorer la prononciation et pour enrichir le vocabulaire. Cherche des artistes qui chantent ton genre musical préféré et profite bien !
  5. Regarde des films en VO: privilégie les cinémas qui offrent des films en VO. S’il n’y a pas des fonctions en VO, achète le film en DVD (ou cherche-le sur l’internet).
  6. Lis des livres : la littérature t’aidera à mettre en pratique tes connaissances grammaticales, à enrichir ton vocabulaire et à mieux connaître la culture liée à la langue choisie.
  7. Change la langue de tes réseaux sociaux : normalement on utilise les réseaux sociaux dans notre langue maternelle, alors c’est l’heure de changer la configuration prédéterminée de ton profil de Facebook, Instagram, Snapchat, etc. et de les utiliser dans la langue étudiée.
  8. Voyage : la meilleure manière d’apprendre une langue c’est voyager dans un pays qui parle cette langue-ci et être obligé à parler la langue pendant tout le séjour. Donc si tu auras des vacances prochainement et tu ne sais pas encore quoi faire, l’apprentissage des langues est une bonne excuse pour découvrir un nouveau pays !
  9. Parle avec des natifs : profite ton voyage pour faire des amis autochtones. Sinon profite des sites internet comme Chatroulette pour parler avec des natifs.
  10. Sois constant : apprendre une langue demande beaucoup de temps et d’efforts. On

Fonctionner écolo, vivre bio !

Agriculture bio, lobby contre les industries faisant usage des O.G.M… Passer au vert, recycler, énergie alternatives… nous vivons une période de l’histoire ou l’Homme est tiraillé de tous les côtés. Le changement n’est pas quelque chose que les Hommes aiment. Nous avons tous bâti notre petit empire sur des habitudes à priori saines mais au final, sommes-nous en train de bien faire ? Est-ce à nous de changer ou aux grands industriels ? Si nous ne faisons que vivre comme nos parents, quel mal y a-t-il ? Est-ce les questions que doivent se poser notre génération ou celle d’après ? Autant de question qui feront sans doute systématiquement deux écoles de pensées avec toute leur liste d’argumentaire.

Ecologically_grown_vegetables

Sans rentrer suivre la masse, nous pensons qu’il convient à tout un chacun de prendre de petites habitudes qui sont avant tout bien pour soi-même avant de penser au combat que mène toute l’humanité. Ce qui est un fait, c’est qu’une prise de connaissance de la situation de notre planète a eu lieu sur le plan mondial avec la COP21. Mais maintenant, que devons-nous faire ?

 

Voici quelques conseils de vie débouchant sur de nombreuses habitudes que nous pouvons encore changer sans peine dans notre vie de tous les jours :

  • Réduire sa consommation de produits chimiques : Nous pouvons facilement survivre sans consomment du colorant dans notre nourriture ou encore des agents conservateurs. Tout cela se retrouve dans la grande consommation et vend plus de gout, plus de saveur, plus de fraicheur ! Rappelez-vous de ce à quoi ressemblent une tomate et une salade et voyez ce que les fast-foods vous proposent. Si vous avez soif, votre corps réclame un liquide mais d’autres alternatives existent pour ne pas tomber directement sur la première bouteille de soda venue.

 recycle-1067040_960_720

  • Favoriser l’utilisation de tout ce qui est abondant autour de nous et recyclable : Vous habitez dans un endroit venteux : Pensez à une petite éolienne pour des petits besoins énergétiques. Idem pour les régions abondantes en soleil : Cela vous rapportera du chauffage nature, de l’eau chaude voire même de l’électricité. Pas de soleil mais beaucoup de pluie ? Pas de soucis : Récupérez, stockez et servez-vous de cela pour votre nettoyage ou pour le jardinage !

 

  • Ne pas favoriser des cycles irréversibles et au détriment de la planète : On ne produit pas du pétrole ! On le pompe, l’extrait de la planète et le brulons dans nos voitures et mêmes les industries. Si vous êtes en mesure de passer sur une voiture Hybrid, la planète vous en sera reconnaissante ! Autrement, favorisez des déplacements en transport en commun, le covoiturage, une bicyclette pour des courts trajets voire même … marcher 

La maison écolo : Solution à la carte

Green_home

Votre maison affiche un bilan énergétique élevé au fil des années ? Il faut peut-être penser à demander un bilan thermique afin de repérer les points à améliorer au niveau de votre maison de toute urgence afin d’inverser la tendance rapidement. En fonction, des résultats du bilan, il vous faudra alors entreprendre des travaux de rénovations pour d’agir concrètement sur chaque lacune qui sera mise en avant.

Afin d’éviter de telles surprises, voici quelques conseils qui pourraient d’entrée de jeu vous permettre d’esquiver des notes trop salées après coup si vous êtes en projet de construction actuellement.

  • Soignez l’isolation de votre bâtiment : c’est la cause principale de vos dépenses en terme de ressources énergétiques à fournir à votre maison. Vous ne le réalisez sans doute pas, mais l’absence d’usage de matériaux de construction dits isolants d’entrée peut représenter plus de 60% de gaspillage en chauffage en hiver. Le schéma inverse se reproduit aussi en été et la perte de fraicheur de vos pièces passe par un mauvais contrôle de vos ponts thermiques. Du coup, vous risquez de devoir miser davantage sur un système de climatisation alors qu’il suffisait en amont de bien penser à créer des courants d’air dans toutes les parties de votre construction.

 

  • Optimisez l’éclairage de votre bâtiment : comment faire ? Et bien tout simplement en optant pour un bon nombre d’ouverture, porte-fenêtre, baies vitrées, lucarnes, etc. en fonction du nombre de mètres carrés habitable. Une maison parfaitement baignée de lumière naturelle n’aura pas besoin de se reposer sur des solutions d’éclairage même en plein jour. Ces ouvertures aussi devront prévoir des astuces importantes pour limiter une trop grande exposition au soleil. Cela peut passer par des filtres UV, des stores extérieurs ou des volets. Nous vous recommandons tout de même d’avoir affaire à un thermicien pour ce point-là et il sera plus qualifié pour vous parler des améliorations à envisager.

 

  • Pensez aux énergies renouvelables dans votre bâtiment : c’est la nouvelle révolution ! Tout le monde s’intéresse au passage au vert. Si certains commencent timidement par le changement de quelques ampoules pour passer au LED, d’autres par contre avancent concrètement en intégrant aux maisons, des solutions de chauffage d’eau ou d’habitant passant par des panneaux solaires. Les éoliennes sont aussi prisées par moment dans les cas de maisons à faible superficie, mais l’investissement par excellence reste la transition vers l’autonomie électrique par le biais d’installation de panneaux photovoltaïques sur votre toit ou dans votre jardin.

À noter que ces conseils sont aussi applicables aux maisons déjà construites et où il y aurait des travaux d’aménagements voire de rénovations à entreprendre pour réduire la facture énergétique.

Vous voilà donc armés de pistes non …